La Mercerie Fine : Où je vous en dis un peu plus sur mon projet…

Salut Internet !
Ça va ?

Si vous me suivez sur twitter, vous avez peut-être entendu parler de mon projet top secret, qui monopolise tout mon temps et mon énergie depuis quelques mois.

Vous faites peut-être partie de ceux qui m’ont posé des questions, et ont cherché à avoir des infos (merci à vous, d’ailleurs <3).

L’heure est venue de vous en dire un tout petit peu plus.
Et j’ai décidé de le faire sur ce blog parce que, vous vous en doutez bien, il y a un rapport direct.

Quand j’ai commencé la couture, j’ai cherché des endroits pour acheter du joli tissu, prendre des cours, discuter technique et patrons, avec des gens qui partagaient ma vision et avaient une approche ni trop « girly », ni trop datée de tout ça.

Un lieu moderne, accessible et sympa, en somme !

Rapidement, j’ai trouvé quelques jolies adresses à Paris, qui sont devenues des références pour moi et où j’ai toujours plaisir à me fournir.
Mais j’ai aussi réalisé que l’offre n’était pas si importante que ça (bien qu’en plein boom actuellement) et que, surtout, je n’arrivais pas à trouver exactement l’endroit que j’avais en tête, et que j’avais un peu idealisé.

Alors quand la question de mon avenir professionnel s’est posée, et que j’ai dû faire des choix personnels, j’ai décidé de saisir cette chance, de me lancer, et d’essayer de créer ce lieu qui me tient tellement à coeur.

J’ai donc le plaisir de vous présenter La Mercerie Fine, qui ouvrira ses portes en septembre prochain, au 25, rue Saint-Sebastien, dans le 11e arrondissement de Paris !

 

LMF Logo



Ce sera une boutique de jolis tissus, laine, accessoires de couture et tricot, tous selectionnés avec amour pour leur qualité et leur originalité.

Mais ce sera aussi un lieu d’échange et de rencontres, où vous pourrez venir prendre des cours de couture et tricot, quelque soit votre niveau, ou encore consulter des livres ou magazines spécialisés (et cools), le tout en buvant un café ou en dégustant une pâtisserie.

Pour l’instant, nous sommes encore en plein travaux / commandes, mais ça avance, et je suis contente de travailler chaque jour à créer quelque chose qui me ressemble et me plait vraiment.

Si vous voulez être tenus au courant de l’avancée du projet, et bien sûr de l’ouverture, vous pouvez d’ores et déjà nous suivre sur twitter, facebook, et instagram.

Si vous avez des questions, des idées, des suggestions, vous pouvez aussi nous écrire à contact(at)lamerceriefine.com.

Voilà, j’espère vous en dire plus très vite, et surtout vous montrer un peu à quoi cela ressemblera dès qu’on sera un peu moins dans la poussière, le plâtre et l’enduit !

On a super hâte d’ouvrir et de vous accueillir chez nous, en tout cas !

A bientôt !

mercerie (1)

 

Pleats please – Leanne Marshall & Simplicity

Je suis tombée par hasard sur le travail de Leanne Marshall et j’ai adoré.

C’est une jeune styliste américaine, qui est connue du grand public pour avoir remporté la saison 5 de Project Runway, l’émission de real TV d’Heidi Klum, sur le monde de la mode et de la création textile.

En parallèle de l’émission qui l’a rendue célèbre, Leanne a crée sa propre marque de prêt à porter haut de gamme et a nettement affirmé son style, connu pour jouer sur les volumes et les plis du tissu.
Je suis absolument fascinée par le talent de ces créateurs qui, en pliant trois bouts de tissu, arrivent a faire une robe remarquable.
Mais Leanne a aussi pensé aux couturière du dimanche, et a crée une ligne de patrons en partenariat avec Simplicity, qu’on ne présente plus.
J’ai testé l’un d’eux (le n° 1690), qui permet de faire une robe, ou une jupe avec un top.
J’ai opté pour la jupe, et voilà le résultat !
.

Continue reading

Darkness, no parents

Quand le patron de la robe Alder de chez Grainline Studio est sorti cet été, j’ai eu un coup de foudre immédiat.

Une robe chemise ni cucul, ni guindée, et un modèle avec des petites fronces pour féminiser le tout, c’était parfait.

Je n’avais jamais cousu de chemise, et donc le modèle m’impressionnait un peu. J’ai donc attendu d’avoir un tissu ni trop précieux, ni trop uni pour tenter le coup, et camoufler autant que possible les éventuels défauts.

Un coupon à 10 euros plus tard, je suis contente de vous présenter ma version gentiment dark de ce modèle qui devient un classique.

Continue reading