Mes amis, mes amours, ma mercerie…

Ca y est ! La Mercerie Fine est ouverte depuis 10 jours, et je me pose enfin un moment pour souffler et pour vous en parler un peu, pour ceux que ça interesse…

Vous avez été nombreux à réagir à mon dernier article et à l’annonce du projet, et je vous en remercie, ça m’a bien boostée à un stade où j’en avais besoin…

Porter ce projet, n’a été finalement pas été si long que ça, mais ce fût un vrai ascenseur emotionnel. Il y a eu des phases assez longues et pénibles d’attente, qui ont fait place à des moments magiques où tout se débloquait d’un coup, puis à la folie de l’ouverture.

Bref, je suis rincée (mais heureuse) !

capture 1

La boutique est comme dans mes rêves les plus fous : simple, jolie (je trouve) et pleine de couleurs.
J’en dois la conception et l’aménagement au Studio Ravages, formidable agence de design et scénographie qui a fait des merveilles et que je ne saurai jamais assez remercier.

(D’ailleurs, si vous voulez voir leur travail et que vous êtes à Paris, je vous conseille d’aller ce weekend, elles ont réalisé la scénographie de l’ensemble et ça va être incroyable, je pense, j’en salive déjà).

12006310_1635396063406188_1033538827497398018_n

11371078_1483839325277309_996523990_n

 12011293_1636545419957919_1050865305031454600_n

Pour en revenir à nos moutons, nous avons fait une ouverture en fanfare samedi 12 septembre, et tout roule comme sur des roulettes depuis.

C’est assez particulier, parce que j’avais plein d’apréhensions liées au lancement du projet, notament vis à vie de ma vie personnelle.
Je me disais que j’allais être en décalé avec mon mec, vu que je bosse le samedi désormais, ainsi qu’avec tous mes proches.
J’avais peur de la solitude, et que ça m’éloigne un peu des miens. Peur de m’enfermer dans ma tour d’ivoire.

On m’avait prévenue, et je le savais, être seule à la tête d’un projet, c’est fastidieux et souvent déconcertant.

Mais en réalité, c’est plutôt l’inverse que je ressens pour l’instant. Je suis entourée de bienveillance de la part de mes amis, qui passent me voir régulièrement à la boutique, et qui m’encouragent quotidiennement. Je suis tout sauf seule !

Je trouve aussi que pour l’instant, ce projet m’a plutôt rapprochée de mes parents qui le suivent depuis le départ et m’apportent leur aide, leur participation et leur conseils. Et au final, j’ai l’impression que ça a créé de nouveaux liens avec le reste de mes proches, avec mon mec qui me soutient de toutes ses foces et y a vraiment trouvé sa place, mon frère…

Bref, ça apporte un changement super positif dans ma vie.

J’ai même revu des copains de fac perdus de vue, ou de vieilles connaissances qui sont passées faire un coucou à la boutique.

12019868_1635396013406193_6947553111658649823_n

    11809821_767091283414281_680312465_n

11910310_1629335110661427_2043068233_n

11881580_1622782707981827_1956555799_n

Je sais qu’il est super tôt pour faire le bilan de quoi que ce soit, que tout reste encore à faire, mais je suis juste vraiment contente d’être d’ores et déjà arrivée jusque là, dans des conditions aussi agréables :)

Pour ce qui est de la boutique en elle-même, on va mettre plein de choses en place, petit à petit.
Déjà, la boutique en ligne ne devrait plus trop tarder à arriver. Vous pourrez y retrouver tous les tissus et articles qu’on trouve au magasin !

En attendant qu’elle soit prête, vous pouvez d’ores et déjà jeter un oeil sur les tissus que nous avons sélectionnés, en consultant notre board Pinterest dédié !

Ensuite, nous commençons à mettre en place les ateliers !
L’agenda sera accessible sur notre site, et vous pourrez réserver ceux qui vous intéressent directement en ligne. Mais en attendant, nous avons posté les premières dates sur notre page Facebook.

Voilà pour les premières nouvelles de La Mercerie Fine.
On espère que vous allez continuer à être de plus en plus nombreux à nous écrire, nous suivre, nous rendre visite !

Et bien sur, si vous avez des idées, des suggestions, des envies particulières…
Si vous êtes un petit groupe et que vous voulez organiser un évenement en relation avec la couture, le tricot, le DIY…. N’hésitez pas à nous écrire pour qu’on en discute !

A bientôt :)

Viviane, République du Chiffon et soleil d’hiver

J’ai profité d’un séjour dans ma famille pour coudre rapido un petit truc et filer sur les bords de Loire, chers à mon cœur, pour faire quelques photos…

Je voulais tester la robe Viviane de République du Chiffon depuis un bout de temps, car j’adore la forme. Mais avant de me lancer dans une version ambitieuse, avec un tissu précieux et un empiècement travaillé, je voulais vérifier une de mes grandes angoisses : est-ce que cette coupe m’irait ?

Je suis petite, avec des bonnes hanches, de la poitrine, et la taille marquée. Et justement, si je ne la marque pas, ma taille, je ressemble vite à un petit tonneau. Grosse appréhension, donc, sur cette coupe taille basse, adorable sur les filles très fines, mais que je sentais pas vraiment faite pour moi.

Et je ne m’étais pas trompée. J’ai testé sur un tissu bleu à 3 euros, en rajoutant un petit passepoil rouge pour faire la blague.

Résultat, j’aime bien cette petite robe confortable, mais je pense que je vais m’en tenir là avec Viviane. Ce n’est pas franchement ce qui me met le plus en valeur.

Je vous poste quelques jolies vue de ma campagne, tout de même, histoire de vous montrer le résultat, et surtout, la jolie lumière de l’hiver.

Continue reading

Pleats please – Leanne Marshall & Simplicity

Je suis tombée par hasard sur le travail de Leanne Marshall et j’ai adoré.

C’est une jeune styliste américaine, qui est connue du grand public pour avoir remporté la saison 5 de Project Runway, l’émission de real TV d’Heidi Klum, sur le monde de la mode et de la création textile.

En parallèle de l’émission qui l’a rendue célèbre, Leanne a crée sa propre marque de prêt à porter haut de gamme et a nettement affirmé son style, connu pour jouer sur les volumes et les plis du tissu.
Je suis absolument fascinée par le talent de ces créateurs qui, en pliant trois bouts de tissu, arrivent a faire une robe remarquable.
Mais Leanne a aussi pensé aux couturière du dimanche, et a crée une ligne de patrons en partenariat avec Simplicity, qu’on ne présente plus.
J’ai testé l’un d’eux (le n° 1690), qui permet de faire une robe, ou une jupe avec un top.
J’ai opté pour la jupe, et voilà le résultat !
.

Continue reading

Darkness, no parents

Quand le patron de la robe Alder de chez Grainline Studio est sorti cet été, j’ai eu un coup de foudre immédiat.

Une robe chemise ni cucul, ni guindée, et un modèle avec des petites fronces pour féminiser le tout, c’était parfait.

Je n’avais jamais cousu de chemise, et donc le modèle m’impressionnait un peu. J’ai donc attendu d’avoir un tissu ni trop précieux, ni trop uni pour tenter le coup, et camoufler autant que possible les éventuels défauts.

Un coupon à 10 euros plus tard, je suis contente de vous présenter ma version gentiment dark de ce modèle qui devient un classique.

Continue reading

Deux petits trucs hors saison

Je ne couds pas trop en ce moment, j’ai des milliards de trucs à faire, et j’avoue que ma machine à coudre passe un peu au second plan. Et du coup le blog aussi, parce que j’ai pas grand chose à vous montrer.

Donc, en attendant une nouvelle petite robe, j’ai ressorti deux petits tops tous simples que j’ai cousus cet été.

Il s’agit du patron Datura de Deer and Doe, que j’ai fait dans la version avec petit col claudine.

C’est super rapide et facile à faire. Une soirée, un top, et c’est quand même super cool pour utiliser un bout de coupon dont on ne sait pas quoi faire. D’ailleurs, je suis tombé sur l’article de cette blogueuse qui a fait cette même petite blouse à partir d’une vieille chemise d’homme. Trop cool.

Bref, aucune difficulté particulière pour ce modèle sympa, que j’ai fait entièrement en coutures anglaises pour de jolies finitions.

C’est quand même le pied, les coutures anglaises, surtout quand on a pas de surjeteuse. Du coup, les deux tops sont ultra solides, je les porte et les reporte sans cesse et ils gardent leur qualité.

Il faisait un peu froid pour aller traîner dehors en top sans manches, donc on a fait quelques photos dans notre salon avec mon cher et tendre. C’est  pas forcément super, mais ça a l’avantage d’être a environ 30 cm de nos plaids et d’un mug de thé chaud.

Alors, vous préférez quelle version ?

Continue reading

L’automne à carreaux

Hop, encore une petite robe cousue rapidement !
Je suis tombée un peu par hasard sur cet article qui m’a donné vraiment très envie d’une robe d’adolescente à carreaux pour célébrer l’automne.
Pour le corsage, j’ai repris le patron de ma robe noire, et j’ai rajouté des manches que j’ai patronnées moi même en suivant ce tuto. J’avais jamais fait ça, et ça s’est bien passé. Elles sont parfaitement adaptées au patron, et super ajustées comme je voulais.

La jupe est celle de la robe Sureau de Deer and Doe.

C’est un peu casse gueule le tartan, parce que ça peut vite faire sortie de la messe ou vieillot, mais j’aime bien le résultat.
Hop, voilà ce que ça donne !

Continue reading

Little black dress

Allez, au diable la timidité, je vous montre pour la première fois un truc que je me suis cousu.

C’est en quelque sorte un cadeau d’anniversaire de moi à moi-même, puisque j’ai atteint cette semaine l’age vénérable de 31 ans. PUTAIN.

J’ai déjà repoussé pas mal de fois l’exercice, parce que je suis pas particulièrement fan des photos de moi en pleine page, et que me montrer sous tous les angles sur internet n’est pas spécialement un gros kiff pour moi. Mais ça reste le meilleur moyen de montrer un vêtement en mouvement, dans son habitat naturel en quelque sorte.

C’est d’autant plus vrai quand on a pas une morphologie classique, et qu’on a du mal à trouver des vêtements parfaitement ajustés dans le commerce. C’est un peu mon cas, et c’est une des raisons qui m’ont poussée à me mettre à la couture, d’ailleurs.

Bref, au diable les complexes, voilà donc ma petite robe noire.

Continue reading

Renaissance

Bonjour bonjour !

Pour ceux qui avaient suivi, j’avais commencé un blog ici, avec l’ambition d’en faire un truc chouette sur la couture, et j’ai un peu laissé mourir le truc pour des raisons professionnelles et par manque de temps.

Aujourd’hui, tout va mieux, et j’ai même plein de projets autour de la couture, du tissu et tout ça, donc j’ai décidé qu’il était temps de faire revivre cet endroit.

Alors, oui, tout le contenu a disparu, mais je vais reposter certains trucs au fur et à mesure, notamment les interviews, parce que c’était vraiment super intéressant (et que des gens se sont fait chier à répondre à mes questions, dont autant que ce ne soit pas pour rien).

Mais d’abord, je vous explique un peu ce que je voudrais faire de ce site…

Concrètement, je vais pas vous apprendre à coudre ou vous faire des tutos par milliers, parce que clairement, j’ai pas le niveau technique.

J’avais commencé un peu dans cet esprit là, mais c’est pas pour moi, ou du moins pas pour tout de suite.

A la place, j’ai envie de vous montrer ce que je couds, moi, et aussi de parler de ce qui m’inspire, de ce qui se fait dans le monde de la couture « homemade », des créateurs de patrons ou de tissus, des bons plans pour apprendre à coudre, des endroits sympas pour le faire, etc.

En parcourant la blogosphère dédiée, j’ai trouvé assez peu d’endroits où je pouvais retrouver tout ça, ou du moins pas forcément à mon goût, donc je me lance.

Pour l’instant c’est assez vide, mais je vais tâcher de le remplir rapidement !

Vous venez ?