Viviane, République du Chiffon et soleil d’hiver

J’ai profité d’un séjour dans ma famille pour coudre rapido un petit truc et filer sur les bords de Loire, chers à mon cœur, pour faire quelques photos…

Je voulais tester la robe Viviane de République du Chiffon depuis un bout de temps, car j’adore la forme. Mais avant de me lancer dans une version ambitieuse, avec un tissu précieux et un empiècement travaillé, je voulais vérifier une de mes grandes angoisses : est-ce que cette coupe m’irait ?

Je suis petite, avec des bonnes hanches, de la poitrine, et la taille marquée. Et justement, si je ne la marque pas, ma taille, je ressemble vite à un petit tonneau. Grosse appréhension, donc, sur cette coupe taille basse, adorable sur les filles très fines, mais que je sentais pas vraiment faite pour moi.

Et je ne m’étais pas trompée. J’ai testé sur un tissu bleu à 3 euros, en rajoutant un petit passepoil rouge pour faire la blague.

Résultat, j’aime bien cette petite robe confortable, mais je pense que je vais m’en tenir là avec Viviane. Ce n’est pas franchement ce qui me met le plus en valeur.

Je vous poste quelques jolies vue de ma campagne, tout de même, histoire de vous montrer le résultat, et surtout, la jolie lumière de l’hiver.

Continue reading

Pleats please – Leanne Marshall & Simplicity

Je suis tombée par hasard sur le travail de Leanne Marshall et j’ai adoré.

C’est une jeune styliste américaine, qui est connue du grand public pour avoir remporté la saison 5 de Project Runway, l’émission de real TV d’Heidi Klum, sur le monde de la mode et de la création textile.

En parallèle de l’émission qui l’a rendue célèbre, Leanne a crée sa propre marque de prêt à porter haut de gamme et a nettement affirmé son style, connu pour jouer sur les volumes et les plis du tissu.
Je suis absolument fascinée par le talent de ces créateurs qui, en pliant trois bouts de tissu, arrivent a faire une robe remarquable.
Mais Leanne a aussi pensé aux couturière du dimanche, et a crée une ligne de patrons en partenariat avec Simplicity, qu’on ne présente plus.
J’ai testé l’un d’eux (le n° 1690), qui permet de faire une robe, ou une jupe avec un top.
J’ai opté pour la jupe, et voilà le résultat !
.

Continue reading

Darkness, no parents

Quand le patron de la robe Alder de chez Grainline Studio est sorti cet été, j’ai eu un coup de foudre immédiat.

Une robe chemise ni cucul, ni guindée, et un modèle avec des petites fronces pour féminiser le tout, c’était parfait.

Je n’avais jamais cousu de chemise, et donc le modèle m’impressionnait un peu. J’ai donc attendu d’avoir un tissu ni trop précieux, ni trop uni pour tenter le coup, et camoufler autant que possible les éventuels défauts.

Un coupon à 10 euros plus tard, je suis contente de vous présenter ma version gentiment dark de ce modèle qui devient un classique.

Continue reading

Deux petits trucs hors saison

Je ne couds pas trop en ce moment, j’ai des milliards de trucs à faire, et j’avoue que ma machine à coudre passe un peu au second plan. Et du coup le blog aussi, parce que j’ai pas grand chose à vous montrer.

Donc, en attendant une nouvelle petite robe, j’ai ressorti deux petits tops tous simples que j’ai cousus cet été.

Il s’agit du patron Datura de Deer and Doe, que j’ai fait dans la version avec petit col claudine.

C’est super rapide et facile à faire. Une soirée, un top, et c’est quand même super cool pour utiliser un bout de coupon dont on ne sait pas quoi faire. D’ailleurs, je suis tombé sur l’article de cette blogueuse qui a fait cette même petite blouse à partir d’une vieille chemise d’homme. Trop cool.

Bref, aucune difficulté particulière pour ce modèle sympa, que j’ai fait entièrement en coutures anglaises pour de jolies finitions.

C’est quand même le pied, les coutures anglaises, surtout quand on a pas de surjeteuse. Du coup, les deux tops sont ultra solides, je les porte et les reporte sans cesse et ils gardent leur qualité.

Il faisait un peu froid pour aller traîner dehors en top sans manches, donc on a fait quelques photos dans notre salon avec mon cher et tendre. C’est  pas forcément super, mais ça a l’avantage d’être a environ 30 cm de nos plaids et d’un mug de thé chaud.

Alors, vous préférez quelle version ?

Continue reading